Le super chef de terre pense que l’initiative de Maurice Kamto n’a aucun fondement juridique.

Le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, a un regard gendarme sur plan de solidarité nationale déroulé le 03 avril dernier par le leader du MRC, ceci dans le cadre de la de riposte contre le Covid-19 au Cameroun.

Le patron de la territoriale a publié ce mardi 07 avril un communiqué pour rappeler le non fondement juridique de l’initiative de Maurice Kamto.

Paul Atanga Nji, a convoqué notamment la loi N°83/002 du 21 juillet 1983 régissant les appels à la générosité publique et le décret N°85/1131 du 14 août, fixant les conditions d’octroi de l’autorisation d’appel à la générosité publique.

« Les dispositions de ce texte interdissent formellement à tout individu et à toute organisation de quelque nature que ce soit de faire appel à la générosité publique sans au préalable avoir obtenu l’autorisation du ministre en charge de l’Administration Territoriale», a rappelé Paul Atanga Nji, invitant par « conséquent tout ceux qui ont entrepris les collectes des fonds en marges des texte, à y mettre fin immédiatement, de faire clôturer tout compte bancaire ouvert à cet effet, et lui en rendre compte dans les meilleurs délais, sans préjudice des sanctions prévues par la réglementation vigueur ».

Une sortie du membre du gouvernement qui vient sérieusement compromettre cette action de Maurice Kamto qui connaissait déjà un très grand succès. Comme un plan Marshall, l’initiative de Maurice Kamto dénommé «Survie-Cameroon-Survival-Initiative» visait à aider toutes les couches de la société durant cette période difficile.

L’opposant avait dans son action privilégié l’achat « des aliments et de l’eau aux personnes en confinement, du matériel de protection nécessaire dans les localités en confinement et les autres localités, des masques de protection, de la solution hydroalcoolique, des combinaisons de protection, des thermomètres infrarouges, des kits de tests diagnostique, des respirateurs, du matériel de soins, des médicaments aux personnels de santé pour la prise en charge thérapeutique des cas ».

72 heures après, l’élan de cœur marquait une réelle adhésion populaire. La collecte s’élevait déjà à plus 230 millions de Fcfa

 

Voici le communiqué de presse du Minat

83bd2e22-77f6-4894-b9f0-7d20c80b1208.jpg

 

ac900793-c6c2-4497-9f83-af5f7a3db238.jpg

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur