sam mbaka

En effet, avec l’élection à la tête de l’union démocratique du Cameroun de la veuve de Ndam Njoya, il estime que le parti plonge dans un « glissement tribaliste ».

Avec cette nouvelle sortie du vice-président de cette formation politique, on a la démonstration claire du courroux de cette personnalité. En effet, il estime, et de juste de droit, qu’il était le mieux placé pour prendre les reines de ce parti historique. Il estime également à travers un vidéo qui circule sur la toile, qu’il ya pas de quoi s’alarmer :«Il ne faut pas faire de polémique à ce niveau. Les textes du parti sont clairs. Après le président du parti, le premier vice-président, le deuxième vice-président, c’est le 3ème vice-président. Maintenant c’est la Convention qui se tient tous les 5 ans qui détermine qui sera le président de ce parti. C’est-à-dire que lors de notre prochaine convention, probablement en 2021, on déterminera les candidats qui veulent la présidence de l’UDC. Mais en attendant, l’institution fonctionne » Par la suite, Il encense au passage les bienfaits de la décentralisation non sans rappeler que cette décentralisation vise à démolir le tribalisme.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur