Après son arrestation et son transfert dans une caserne militaire, plus personne n’avait jusqu’ici vu Samuel Wazizi, détenu au secret pendat 11 mois. Le journaliste selon les sources serait finalement mort suite aux tortures.

La famille du journaliste, ses avocats et des organisations internationales comme Reporters sans frontières et le Comité pour la protection des journalistes ont longtemps appelé sans succès à la libération du présentateur de Nouveau Pidgin à la chaine CMTV Buea.

Wazizi avait été arrêté pour une affaire, dit-on, en rapport avec  le conflit armé anglophone, il a toujours clamé son innocente. Une situation qui bouleverse l’opinion publique.

L ' avocat en droit Humain, Me Felix Nkongho a Twitté, exigeant des réponses sur ce qui est arrivé au journaliste Wazizi « Qu’ ' est-il vraiment arrivé à Samuel Wazizi ? Nous avons besoin de réponses du gouvernement. Nous disons non à l'impunité et oui à la responsabilisation »,a écrit le fondateur et directeur exécutif du Centre pour les Droits de l’Homme et la démocratie en Afrique

Même son de cloche pour sa consœur Me Michelle Ndocki. « C ' est ainsi que vous savez que vous vivez sous une dictature : un journaliste est arrêté, meurt pendant sa garde à vue, et les avocats et la famille savent près d'un an après. C ' est insupportable et on ne peut pas nous demander de continuer à le supporter», lasse entendre la vice-président du directoire des femmes du MRC

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur