électrification rurale

Dans le but d’électrifier les communautés rurales dans certaines régions du Cameroun, Le Cameroun vient d’obtenir un prêt de 88 milliards de FCFA de la Banque mondiale.

Il est clair que certaines zones du Cameroun connaissent des problèmes criards en terme d’énergie électrique (Extrême-Nord, Nord, Adamaoua, Nord-Ouest, Sud-Ouest et Est). Ainsi, pour ces six régions, cet accord de crédit de 150 millions $ (environ 87,8 milliards de FCFA) qui a été signé le 12 juin dernier à Yaoundé, entre le représentant du directeur des opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Ibrah Sanoussi et Alamine Ousmane Mey, le ministre en charge de l’Économie (Minepat) sonne comme un ouf de bonheur et de soulagement pour ces populations.

Ce financement qui rentre dans le cadre du Projet d’électrification rurale et d’accès à l’électricité dans les régions sous-desservies (Perace) est mis en œuvre pour une durée de cinq ans et va permettre à long terme des extensions et des renforcements du réseau électrique avec en toile de fond la construction de lignes et de postes de transformations électriques dans 417 nouvelles localités.

Ce qui donnera l’accès à l’électricité à plus d’un million de personnes dans les zones rurales concernées. D’après Alamine Ousmane May, le ministre de l’économie, du plan et l’aménagement du territoire :« Ce projet bénéficie non seulement aux consommateurs d’électricité, mais aussi à la population mal desservie, grâce à la création d’emplois et à l’amélioration des perspectives de prospérité partagée au Cameroun ».aussi ,il va poursuivre en disant : « Un accès accru à l’électricité est un facteur clé pour générer des revenus et des emplois, et favoriser des utilisations productives de l’électricité dans les zones rurales. ».

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur