S;E Paul Biya

Ce prélat soutient à la surprise générale que le chef de l’Etat est mort, et que le Cameroun tout entier va bientôt être en braise.

Cette information est de nos confrères du journal en ligne chateaunews.com. Le Curé de la paroisse catholique de Nkilzok à Mfou, l’Abbé Mathias Étoundi, a fait des déclarations surprenantes, C’était au cours d’une messe funèbre à Kamba, un village situé 7 km du centre ville de Mfou 

Le prélat va tenir un discours controversé au milieu des élites politiques et administratives. Il va donc narguer le président national du RDPC devant ses militants convaincants et convaincus, il va mentir sur le chef de l’Etat S.E Paul Biya devant des Camerounais venus pleurer et enterrer leur mort, il va annoncer la guerre au Cameroun à hue et à dia et sans vergogne,

«Je voudrais demander à la défunte d’aller prier pour le Cameroun parce qu’une guerre va bientôt éclater dans ce pays…”, “…le président Paul Biya est mort, il ne vit plus. Ce que vous voyez à la télévision là, ce sont des sosies…”,“…Paul Biya est mort depuis le mois de Mars…qu’on vous dise la vérité !”, “…la guerre va bientôt éclater au Cameroun. Je vais m’associer à la défunte pour prier… », debitera l’homme de Dieu, sous le regard stupéfait des populations présentes.

L’on apprend du site web d’actualité que les propos de l’Abbé Mathias Étoundi, ont malheureusement créé un incident au lieu du deuil au point où certains braves garçons du village ont voulu lui faire la peau.

Par contre, l’assistance à titre de sanction, a refusé de donner des offrandes après cette homélie incendiaire. Le panier du prêtre est donc resté vide.

Autre chose, ces élucubrations du prêtre exorciste ont créé un incident politique, mettant ainsi très mal à l’aise, les autorités politiques et autres militants du RDPC qui ont décampé sans crier gardes.Le torchon brûle désormais entre cet ambassadeur indélicat du Vatican au Cameroun et l’élite politique et autres patriotes à Mfou, informent nos confrères.


« Des sources de plus en plus concordances lui attribuent même une appartenance politique discrète au MRC, le parti du renégat national. Des fidèles qui ont requis l’anonymat, lui reconnaissent des caractères anticonformiste, anti-républicain et iconoclaste », note le journal.

« Comment comprendre qu’en pleine crise sanitaire du Coronavirus, un piètre prélat de campagne, au lieu d’exhorter ses fidèles au respect des mesures barrières, est le 1er à les fouler aux pieds en pleine célébration eucharistique ? », s’interroge Chateaunews

On dit également de cette homme de Dieu, qu’a chaque messe, il demande à ses fidèles de se donner la paix en se serrant la main et en s’embrassant très fort, car selon lui “le coronavirus n’existe pas

« Voilà donc des brebis galeuses du clergé, qui ternissent l’image ô combien reluisante de l’église catholique romaine, sous le regard taiseux du Pape, des Évêques et Archevêques, dont la réaction sur ce cas d’espèce, reste attendue », conclut l’auteur de l’article.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur