Cameroun-résolution du grand dialogue national : s’achemine-t-on vers une paix véritable ?

Cette question trouve surement sa réponse à travers la concertation qui a vu la mise en œuvre des recommandations de cette rencontre historique lors d’une réunion ce 03 septembre 2020.

On se rappelle au bon souvenir ses assises présidé par par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, accompagné des membres dudit comité pour discuter des « voies et moyens de restaurer la paix » dans les régions du NOSO. Au sortie de l’assise, les membres du comité ont recommandé « une meilleure communication sur le terrain ; susciter des ambassadeurs de la paix ainsi que la mise sur pied des mesures fiables ; appeler les ministres en charge de l’éducation à prendre des dispositions pour un retour à l’école cette année ; renforcer les mesures afin de mettre un terme aux villes mortes ; traquer les promoteurs des discours haineux dans notre pays ; assurer le retour de la stabilité et des réfugiés dans leurs domiciles », a déclaré George Ewane, le porte-parole du GDN.

À ces recommandations s’ajoutent « la création d’une zone industrielle qui va générer plus de 9000 emplois pour les déplacés ; le renforcement des capacités du centre de désarmement, démobilisation et de réintégration de Bamenda et Buea ». Sur la même lancée, le comité a suggéré aux ministères de la Jeunesse et ceux en charge de l’Éducation d’« introduire des cours d’éducation civique et morale dans les programmes scolaires ». A ce jour, on n’a la nette impression que rien n’a changé et que la violence a repris de plus belle, avec des assassinats et des tirs de tous les cotés.

Cette réunion qui s’est tenue l y’a quelques jours à vu la mise en œuvre des résolutions pour un dépôt des armes de la part des secessionistes et d’une reprise normale des activités. Toutefois, doit-on s’attendre à un respect de ces recommandations ? A quelques jours de la rentrée scolaire, il est urgent de connaitre par quelles voies les enfants seront scolarisés, au vu et au su de ce terrible échange de balles entre les séparatistes et les éléments de l’armée Camerounaise.

`` A ce sujet, le comité s’est contenté d’annoncer la mise sur pied d’une stratégie de communication en vue de porter le message de paix, de réconciliation et de reconstruction nationale a toutes les âmes de bonne volonté`` publie le site d’informations générales Cameroon-Info.Net à ce sujet, ce 04 septembre 2020. En dehors du message de paix, ce comité propose une gratuité de l’école dans ces deux régions anglophones pour la rentrée scolaire du 05 octobre 2020. Tout compte fait, la situation sécuritaire dans le NoSo n’étant pas encore résolue, la psychose continue de faire partie du vécu de ces populations.