Après près de cinq mois d’inactivité, la société française, Alcor Équipements en charge de la rénovation des stades Mbappe Leppe et de Bonamoussadi, dans le cadre de la Can 2019 a relancé les travaux.

Les travaux de la rénovation du stade Mbappe Leppe ont repris il y a quelques jours, après près de cinq mois d’interruption. Depuis lundi dernier, quelques ouvriers présents sur le site des restes de ce vieil édifice, situé au quartier Akwa dans l’arrondissement de Douala 1er, débarrassent le chantier des herbes avant la relance effective des travaux. Selon l’un de ces travailleurs, il est question pour cette structure de nettoyer le stade avant le passage de l’équipe de la première mission d’inspection de la Confédération africaine de football (Caf) qui séjournera du 11 au 23 janvier 2018 au Cameroun. Après cette étape, il est prévu le terrassement du site.

Selon une source proche de la société française, Alcor Équipements, le maître d’œuvre de cet ouvrage, les travaux lancés au mois d’août 2017 ont été interrompus parce que les fonds requis pour sa réalisation n’avaient pas été débloqués. Cependant aucune précision n’a été apportée sur la disponibilité de ces fonds dont le montant n’a jamais été révélé. Une délégation de l'Ambassade de France au Cameroun conduite par son chargé des affaires, Philippe Larrieu, avait effectué une visite d’évaluation de ce chantier ainsi que de celui du stade de Bonamoussadi dans l'arrondissement de Douala 5e au mois août dernier et les travaux avaient été interrompus le lendemain de cette visite.

Il est prévu au stade Mbappe Leppe à Douala, une tribune d'honneur d'une capacité de 4.000 places assises et une pelouse. Ce futur joyau qui porte le nom de la légende du football camerounais, devrait être livré dans huit mois maximum, selon le directeur d’Alcor Équipements au Cameroun. Les stades Mbappe Leppe et de Bonamoussadi doivent servir de terrain d'entrainement à l'une des poules de la Can 2019 que la ville de Douala abritera. Le stade de Bonamoussadi qui avait été aussi interrompu, disposera d’une tribune de 1000 places avec une nouvelle aire de jeu engazonnée. Initialement attribués à une firme canadienne, tout comme les travaux de rénovation du stade Omnisports de Douala et son annexe, le Gymnase Multisports de Douala, les stades Bandjoun et Mbouda, ces chantiers sont finalement exécutés par une structure française.

Redigé par: Didier Dongho

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur