Grâce au concours d’ENEO la qualité d’alimentation de l’Hôpital de District de Dschang s’est décuplée.

A titre gracieux, ENEO-Cameroun a mis en œuvre une ligne moyenne tension raccordée au réseau, à l’hôpital de district de Dschang (HDD), ainsi qu’un transformateur dédié. Tout cela pour appuyer une initiative du CERAC.

« Malgré un bilan somme toute éloquent, il faut avouer que le cas de l’hôpital de district de Dschang (HDD) n’a pas été facile, pour le CERAC. Le défi était de taille. Il s’agissait de redonner vie et splendeur à une vieille formation sanitaire, qui ne payait plus de mine après plus d’un siècle d’existence.

» Il aura fallu une synergie d’actions et des apports multiformes du corps médical, des bénévoles, des partenaires institutionnels et du secteur privé, pour guérir le grand malade dont le pronostic vital était engagé… »

Tel que le laisse clairement soupçonner ces propos de Grace Dion Ngute, coordonnatrice générale du CERAC, représentant Chantal Biya, présidente fondatrice du CERAC, ENEO-Cameroun a compté au nombre des partenaires sans le concours desquels, ce chantier n’aurait jamais été bien achevé.

Plus concrètement, et comme cela frappe d’autant moins à l’œil du visiteur de passage, la contribution de l’opérateur historique du secteur électrique a constitué en l’augmentation gracieuse, de la puissance d’alimentation de l’hôpital, à travers : l’extension d’une ligne moyenne tension raccordée au réseau; l’installation d’un transformateur neuf dédié de cent soixante (160) KVA.

Dans l’entretien qu’il a accordé à la presse, lors de la mise en service de l’extension faite sur le réseau, Eric Mansuy, directeur général d’ENEO-Cameroun, qui a pris part en personne à la cérémonie, a observé : « Cet acte participe des efforts sociaux d’ENEO, [dont] l’une des exigences de la politique de responsabilité sociétale est la contribution, au développement durable des communautés… »

Dans un passé récent, ce même engagement s’est traduit par une série d’actions, au profit du système sanitaire du pays. C’est ainsi qu’aux côtés de l’alimentation par énergie solaires de nombre de sites sensibles, et de plusieurs communautés complètement isolées du réseau, l’on citerait dans la cadre de lutte contre la pandémie à COVID-19 :

le soutien à des Centres de santé dans dix (10) communes ; le renforcement du plateau technique des hôpitaux généraux de Douala et Yaoundé, par des dons en respirateurs, oxymètres, moniteurs multiparamétrique de réanimation.

Afin de mener durablement ses autres actions sociales, au-delà de la santé, ENEO à l’ambition de moderniser, à échéance de la décennie à venir, les différents segments du secteur électrique placés sous son contrôle.