Football : « J’ai dit partout où je suis allé que je suis doublement plus fort que les autres »

L’ancien footballeur camerounais est devenu Ambassadeur Itinérant à la Présidence de la République du Tchad, il a été nommé il ya un mois grâce à un décret signé du chef de l’Etat tchadien, le Maréchal Idriss Deby Itno.

Samuel Eto’o était le 16 octobre dernier à N’Djamena dans le cadre du concours « l’École des Champions » .Ce concours offre 15 bourses à des joueurs de 10 à 15 ans qui intégreront la Kadji Sport Academy du Cameroun, un centre où l’ancien Attaquant du FC Barcelone avait lui-même été formé

Voici le discours que la star camerounais a tenu à la jeunesse tchadienne ce jour.

 Le début de la réussite, c’est le rêve. Il y a quelques années, quand je voulais ressembler à certains joueurs comme Japhet Ndoram qui était une référence pour moi, c’était mon rêve. J’étais jeune comme vous. J’étais à la Kadji Sport Academy avec une trentaine d’autres jeunes de mon âge. Même si nous étions amis, chacun de nous nourrissait l’ambition de devenir le footballeur de demain.
Vous allez me dire pourquoi moi mais sachez que c’est parce que Dieu a voulu que ça soit moi. Mais d’un autre côté, je me suis donné les moyens pour devenir ce que je suis devenu aujourd’hui. J’avais le talent et la tête qui allait avec mais surtout j’avais l’ambition d’écrire mon histoire, ma propre histoire. Et je suis allé chercher mon histoire.
Je demande à chacun de vous de chercher à écrire son histoire et je pense que vous avez le talent qu’il faut. La question qui s’impose, c’est celle de savoir est-ce que vous voulez devenir des grands footballeurs ? Beaucoup de jeunes veulent devenir des footballeurs pour gagner de l’argent. Mais sachez que vous ne serez pas des grands joueurs parce que vous voulez gagner de l’argent. Par contre, quand vous-êtes le numéro 1, vous gagnez le salaire qu’il faut. Alors je vous souhaite de devenir les numéros 1, déjà pour notre pays le Tchad et pour notre beau et cher continent africain.
Soyez toujours fier d’être africain. J’ai dit partout où je suis allé que je suis doublement plus fort que les autres. Parce que je suis africain et je n’ai pas eu les possibilités comme les autres. Je nageais dans les eaux troubles avec mes amis blancs, asiatiques et le reste du monde et d’autres ont pensé que j’étais le numéro 1.
Je pense parfois que si j’avais une autre couleur, on ne devait pas contester cela mais cela ne me préoccupe pas plus que ça.
Je vous souhaite une belle carrière devant vous et si jamais vous avez besoin du conseil, ma porte sera toujours ouverte. Je prendrai toujours un avion pour vous rejoindre, peu importe où vous serez