Cameroun. Une dizaine d'avocats refusent de suivre le mot d'ordre de grève lancé par le barreau

Une dizaine d'avocats veulent ramer à contre courant du mot d’odre de grève lancé par le Conseil de l’Ordre.

En effet, le conseil de l’ordre des avocats boycotte depuis hier lundi 30 novembre les audiences dans les palais de justices.

Sous la bannière du Barreau camerounais, les hommes en noir, sont absents des prétoires, protestant ainsi contre l’arrestation de certains de leurs collègues et surtout les multiples difficultés rencontrées dans l'exercice de leur fonction.

Ceci fait suite aux échauffourées devant le tribunal de première instance de Bonanjo. C’était le 10 novembre dernier.

Sauf qu’une dizaine d’être eux ont entrepris de ne pas respecter ce mot d'ordre. Ils ont conjointement signé une déclaration dans laquelle ils protestent contre les dispositions de la résolution prise par le conseil de l’ordre pour lancer la grève.

Tout porte à croire qu’il s’agit là une maneouvre gouvernementale pour fragiliser la corporation. Mais l’on se demande quelle peut être écho d’une telle action dans une corporation qui revendique des milliers de membres.

20953aa2 e26a 4af6 93f3 7319566e616a

1ab2866f fbfd 47a3 bf63 69e95f928dea

 

ef48e17b bfcb 4e2a aec8 606cd9e77414