Selon le Conseil Camerounais de transition (CCT), Brenda Biya, la fille du président de la République du Cameroun, est convoquée devant la justice américaine le 1er juin 2016.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi soir, des activistes camerounais basés aux Etats-Unis, annoncent qu’Anastasie Brenda Biya Search Biya Eyenga, -petite sœur de Junior et Franck Emmanuel Biya-, Fille du président camerounais, est convoquée devant la justice américaine, le 1er juin prochain.

«Elle y sera représentée par un avocat, puisqu’elle a quitté les États-Unis, en compagnie de sa maman», précisent les activistes camerounais.

Selon ces activistes, la benjamine de la fratrie Biya, se trouve en ce moment, avec sa maman,-Chantal Biya-, dans une suite du 6e étage de l'hôtel Intercontinental de Genève. Ce qui expliquerait selon eux, l’absence de l’épouse du chef de l’Etat lors du défilé de la 44e fête nationale de l’Unité, le 20 mai 2016, au boulevard éponyme, et à la réception qu’offre traditionnellement le couple présidentiel camerounais, à la République.

« Le chef de l’Etat camerounais devrait rejoindre sa famille, pour tenter de résoudre, loin du Cameroun, cette crise familiale », poursuit le communiqué du CCT.

Approché par KOACI, ces activistes indiquent que le 1er juin 2016, les juges vont formellement signifier à Brenda Biya, les charges retenues contre elle. La jeune Biya Search Biya aura l'occasion de plaider coupable ou non coupable, et sera informée de la date du procès.

À l’origine de l’affaire, apprend-on des activistes, «la jeune adolescente, informée par sa mère qu'elle allait définitivement quitter les États-Unis, Brenda a opposé une fin de non-recevoir. Devant l'insistance de sa génitrice et mise sous pression, la gamine a piqué une colère noire. Elle s'est mise à menacer et à tout casser autour d'elle. Brenda a même fait usage d'un couteau pour menacer, quelques renforts sollicités par sa mère. Alertés par le vacarme et les éclats de voix, les voisins de la « truculente » fillette, ont alerté les forces de police. Ces derniers sont arrivés sur les lieux et ont surpris Brenda avec le couteau. Aux États-Unis, ce genre d'actes n'est pas pris à la légère. D'où la convocation de Brenda le 1er juin », lit-on dans le communiqué du CCT.

La petite Brenda Biya,- aux antipodes de la discrétion de ses aînés-, n’est pas à son premier fait d’armes. L’opinion camerounaise a vivement réagi lorsque, la gamine, a étalé sur internet,- aux yeux du monde-, dans une vidéo, ses frais de taxi quotidiens qui s’élèvent à …400 dollars, alors qu’au Cameroun, le Smig Search Smig est d’à peine 36 000 FCFA (61 dollars).

© Armand Ougock, Yaoundé Koaci.com

Redigé par: 237 Actu

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur