image illustrative

C'est un acte sans précédent que l’on enregistre au sein de l’armée dans le cadre de cette crise anglophone .

De ce fait, selon des sources concordantes des soldats camerounais sont détenus à la prison militaire de Yaoundé pour n’avoir pas respecté les consignes liées à leur profession. On y compte des gendarmes qui avaient obligé et filmé deux ressortissantes de la zone anglophone à se traîner dans la boue.

La vidéo a fait le tour de la toile au début du mois de juin et suscité l’indignation générale. La gendarmerie nationale avait réagi en interdisant à ses éléments, l’usage des smartphones sur le théâtre des opérations. Une vidéo de trop donc pour le Haut commandement .

Ce d’autant plus que quelques semaines plus tôt, c’est une autre scène, également filmée par des gendarmes, qui créait la polémique. On y voyait un homme présenté comme le général de l’une des bandes armées des régions anglophones se faire torturer.

Cette décision survient après les dénonciations des ONG qui accusent l’armée de violations dans les régions du Nord ouest et du Sud Ouest.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur