Cardinal Tumi

La conférence générale anglophone en vue de ramener la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest prévue initialement du 29 et 30 août dans la ville de Buea vient d’être reportée pour les 21 et 22 novembre 2018

Les organisateurs ont passé en revue les diverses tâches à accomplir en préparation de la conférence et veillé à ce que cet important rassemblement des populations des régions du sud-ouest et du nord-ouest atteigne ses nobles objectifs. Ils ont conclu que plus de temps serait nécessaire pour préparer la conférence. Ils ont donc décidé de reporter la tenue de la Conférence générale anglophone de Buea, initialement prévue les 29 et 30 août, les 21 et 22 novembre 2018, indique un communiqué signé le 08 août par le cardinal Tumi

Certains religieux conduits par le cardinal Tumi ont invité le gouvernement et les «indépendantistes » à ouvrir un « dialogue franc, inclusif et complet » pour mettre fin à la crise, en se disant « prêts à servir de facilitateurs entre le gouvernement camerounais et les sécessionnistes »

Le gouvernement  avait pour sa part indiqué par la voix de son porte parole, être prêt à accepter toute « initiative d’où qu’elle vienne pourvu qu’elle contribue à consolider la paix sur l’ensemble du territoire »

Mais en se montrant surtout très opposé aux préalables posés par le cardinal Tumi. « on ne peut pas également non plus demander à un Etat de droit, comme le nôtre de libérer ceux qui ont tué, massacré et qui se trouvent aujourd’hui arrêtés et qui quoi qu’il arrive, parce que nous sommes dans un Etat de droit, seront donc traduits devant les tribunaux pour répondre de leurs forfaits », avait rapporté à la télévision national le ministre Issa Tchiroma Bakary

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur