Benjamin Achu Fru Ndi, le fils du Chairman du SDF

« Ils (Sécessionnistes Ndlr) se trouvaient dans le village depuis une semaine, à harceler la population pour de l’argent et à intimider les habitants. Donc nous sommes allés les rencontrer samedi dernier le 13 octobre. Par la suite, Ils ont fait circuler une note disant que nous avions appelé l’armée pour qu’ils les éliminent. Ils ont utilisé ce prétexte pour enlever ma tante », c’est en ceci que Benjamin Achu Fru Ndi, sur Rfi est revenu sur l’enlèvent de sa tante par les sécessionnistes

La sœur de Ni John Fru Ndi, président du  Social Democratic Front (SDF) a été enlevée mercredi par des séparatistes, et la maison  du chairman incendiée

Ni John Fru Ndi, apprend-on, est qualifié de « traître » par les combattants séparatistes qui mêment une lutte armée contre les forces de défense et de sécurité depuis bientôt deux ans. Ils veulent créer un Etat imaginaire appelé Ambazonie

Le chairman s’est toujours dit opposer à la partition du Cameroun en prônant plutôt le retour au fédéralisme

Le SDF a introduit une requête pour l’annulation totale du scrutin présidentiel du 7 octobre, estimant qu' « il n’y a pas eu d’élection présidentielle » dans les régions du Sud-ouest et Nord-Ouest

Le Conseil Constitutionnel a jugé la requête « recevable » sur la forme, mais rejetée, car non «justifiée et sans incidence sur la sincérité du scrutin »

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur