Tibor Nagy, secrétaire adjoint des États-Unis. Le Bureau des affaires africaines du département d’Etat a déclaré que la récente libération de 289 détenus par le gouvernement camerounais n’est pas suffisante pour résoudre la crise anglophone.

En réagissant à la publication de cette annonce sur Twitter, Tibor Nagy a déclaré qu'il s'agissait d'une étape positive, mais insuffisante.
Il a exhorté toutes les parties à engager un dialogue élargi sans conditions préalables.

Il convient de rappeler que Jeudi 13 décembre, Paul Biya a ordonné la cessation de 289 affaires en instance devant des tribunaux militaires à l'encontre de personnes arrêtées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Ainsi, 16 personnes seraient libérées de la prison centrale de Bafoussam, 49 de la prison centrale de Bamenda, 99 de la prison centrale de Buea, 14 de la prison centrale de Douala, 85 de Kondengui, 33 du siège de la gendarmerie et deux de la police judiciaire à Yaoundé, a déclaré le ministre de la defense dans un communiqué.WhatsApp Image 2018 12 18 at 09.23.17

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur