Dans la journée du vendredi 11 janvier 2019, la chaine d’information France 24, a mis en ligne un mini documentaire titré : derrière le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, un scandale financier ?

Après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, au profit de l’Egypte, l’opinion nationale et internationale s’attendait à voir des têtes coupés. Mais cette fois, l’épervier ne sortira pas ses griffes. Mis en ligne le 11 janvier 2019, le mini documentaire consacré à ce sujet par le média français France 24, a remis au goût du jour les opérations de malversation et de détournement de fonds publics inhérentes à la préparation de cet évènement.

Interviewé par la chaine, le lanceur d’alerte camerounais Boris Bertolt affirme que plus de 1 200 Milliards de francs CFA ont déjà été décaissés pour la construction des complexes sportifs et des infrastructures liés désormais à la CAN 2021. Sur 51 marchés passés, 41 l’ont été de gré à gré (sans appel d’offre).

Le PDG de l’entreprise Prime Potomac (Ben Modo) chargée de la construction de plusieurs stades, confie dans ledit documentaire que cette société a subi des pressions pour qu’elle procède à une surfacturation des coûts à l’Etat du Cameroun. Chose qu’elle a toujours refusée de faire.

Rappelons pour sortir que, d’après un récent rapport de la banque mondiale, les grands projets d’infrastructure depuis 2010, ont coûté deux à six fois plus chères au Cameroun que dans les pays de même niveau, pour des projets similaires.

Redigé par: Georges KASSI

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur