Nommé par décret présidentiel, sur proposition du chef de gouvernement, Confiance Balungeli Ebune a été appelé à coordonner l’action du cabinet du Premier Ministre.

C’est à travers les ondes radios de la CRTV, que les auditeurs de la Menoua ont, en fin d’après-midi du jeudi 17 janvier courant, appris cette information à laquelle bien peu de gens s’attendaient. Car, il n’y a moins de deux ans, l’ex-préfet de la Menoua avait été installé à la tête du département, le mardi 4 avril 2017, par SE Augustine Awa Fonka, gouverneur de la région de l’Ouest.

Toujours est-il que ce séjour relativement bref, à la tête de la préfecture de Dschang, n’a pas empêché que Balungeli Confiance Ebune, administrateur civil principal, soit nommé directeur de cabinet du Premier Ministre, chef de gouvernement, par décret n°2019/019 du 17 janvier 2019 de SE Paul Biya, président de la République.

Porté à son ancien poste à la faveur du décret présidentiel n°2017/094 du 13 mars 2017, le nouveau ministre-directeur de cabinet du Premier Ministre est né le 1er septembre 1969 à Ilongongolo, dans l’arrondissement de Toko, département du Ndian, région du Sud-Ouest, dont il est originaire.

Du discours d’installation délivré en la place des fêtes de Dschang, par le gouverneur il y a bientôt deux ans, les populations présentes ont appris que SE Balungeli est marié et père de quatre enfants. Armé d’une licence en droit privé, obtenue en 1995 à l’université de Yaoundé II-Soa, il a été « admis sur concours à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), en vue de son aguerrissement au grade d’administrateur civil… »

Un parcours professionnel sans bond ni rupture.

A l’issue de sa formation, il a entamé sa carrière professionnelle, en décembre 1997, par trois mois d’imprégnation en la direction des Affaires générales du ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative. Il a continué comme :

premier adjoint préfectoral du département du Fako, à Limbé, de 2000 à 2003 ; cadre en la direction des Collectivités territoriales, du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MINATD), les six mois suivants ; sous-préfet de l’arrondissement de Tiko, de 2003 à 2008 ;

sous-préfet de l’arrondissement de Bamenda III dès la création de l’arrondissement, de 2008 à 2010 ; secrétaire général des services du gouverneur de la région du Nord-Ouest, de 2010 à 2012 ; préfet du département du Mayo-Louti, à Guider, de 2012 jusqu’à sa mutation à la tête de la Menoua, le 13 mars 2017.

Comme l’observateur pourrait le constater à travers cette brève biographie, ce « parcours professionnel lui a offert le prétexte de faire les classes de la préfectorale, sans bond ni rupture… ».

Redigé par: Roch Kenfack

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur