Génération Change TV (GCTV) : Accusé de travailler avec les sécessionnistes dans cette chaine dite pro Kamto, Patrice Nganang lâché par ses amis

https://cdn.237actu.com/Génération Change TV (GCTV) : Accusé de travailler avec les sécessionnistes dans cette chaine dite pro Kamto, Patrice Nganang lâché par ses amis
Actualités

Génération Change TV (GCTV) : Accusé de travailler avec les sécessionnistes dans cette chaine dite pro Kamto, Patrice Nganang lâché par ses amis

La chaine de télévision dite Pro-Kamto, Génération Change TV (GCTV), lancée par l’américano-camerounais et activiste Patrice Nganag installé aux USA, risque de devenir un «mort-né »

En effet, le torchon brûle déjà entre les porteurs de l'initiative de cette télévision lancée il y'a seulement quelques jours, et dont on dit défendre les idéologies de l’homme politique et opposant camerounais Maurice Kamto

Boris Bertolt qui était l’un des maillons essentiels de ce projet a claqué la porte. Le journaliste et activiste a expliqué sur sa page facebook qu’il ne « peut pas travailler pour une chaîne de télévision qui fait l’apologie de la sécession », en détaillant qu’il « y a une différence fondamentale entre soutenir la cause anglophone, comprendre le problème anglophone et faire la propagande de la sécession ».

« Je reste républicain dans ma démarche. Le projet GCTV vendu au départ était de soutenir Maurice Kamto. Or Kamto est contre la sécession. Je ne sais pas pourquoi je travaillerais pour une télévision qui va faire la propagande de la sécession. Chassons Biya à tout prix mais pas à tous les prix », a-t-il ajouté

Angela Forbin, aujourd’hui installée aux USA, a elle aussi tourné le dos à ce projet porté principalement par Patrice Nganang. L’ancienne journaliste de Canal2 international a dans une sortie facebook évoqué les raisons de son désistement «(…) Il nous a dit que Anu Chris et Sako de l’Ambazonie sont ses gars et que nous n'avions rien à craindre de la réaction de mes frères anglophones », explique-t-elle, avant d’ajouter « j’ai appris de Nganang que le projet était uniquement en français et que je devais aussi parler à 100% en français. Je n’étais pas d’accord et il a insisté. Je n’étais pas à l’aise en tant qu’anglophone et, dans le contexte actuel, j’ai ressenti une réaction négative, j’ai donc pris du recul(...) »

Patrice Nganang qui a porté cette affaire sur la place publique a pour sa part accusé Angela Forbin, et Boris Bertolt, d'avoir confisqué le matériel d'enregistrement, acheté avec «l'argent du peuple », a hauteur de $1,118 pour Angela Forbin et $1,260.05 pour Boris Bertolt

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu