Le gouvernement du Cameroun a chargé diverses parties prenantes de la région de l'Adamaoua d'unir leurs forces et de lutter contre le phénomène de la prise d'otages afin de rétablir l'ordre dans la région.

C'est le défi lancé aux responsables de l'administration par le ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji, alors qu'il s'embarquait pour une visite de travail de quatre jours dans la région.

Lors d'une réunion avec les gouverneurs de la région de l'Adamaoua, Kildadi Taguiékè Boukar, et celui de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari, les préfets de la région, les autorités traditionnelles et les forces de sécurité, Paul Atanga Nji sous des instructions fermes du chef d l’état,a exhorté les autorités d’assurer la sécurité dans la région.

Poursuivant sa tournée mardi, le ministre de l'Administration territoriale était dans le département de la Vina où il a rencontré des dirigeants traditionnels et des élites dudit département.

Accompagné du gouverneur de la région de l'Adamaoua, le ministre s'est rendu dans l’arrondissement de Belel, à peine touchée par les enlèvements, étant donné qu'elle partage des frontières avec le Tchad et la République centrafricaine.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur