S,E Paul Biya

La pression internationale s'accentue sur le Cameroun au sujet de la détention depuis janvier dernier de l'opposant Maurice Kamto et de ses militants.

Le 4 mars, Tibor Nagy, le sous-secrétaire d'État américain responsable de l'Afrique a demandé la libération de l'opposant Maurice Kamto et de ses militants. Le lendemain, L'Union européenne est montée au créneau par un message dur au régime de Yaoundé. Maintenant place au Président de la Commission des Affaires Etrangères à la Chambre des Représentants au Congrès américain, Eliot Lance Engel, de s’en prendre au pouvoir en place

En effet,  Eliot Lance Engel a envoyé une correspondance au sous-secrétaire d'Etat Américain aux Affaires Africaines, Tibor Nagy, sur la situation du Cameroun où il est attendu le 17 mars prochain.

237actu vous propose un extrait :

En prévision de votre prochain voyage au Cameroun, je vous écris pour exprimer mon souci pour Maurice Kamto, Président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ( MRC) et ancien candidat à l'élection présidentielle camerounaise.

Comme vous le savez, M. Kamto a été arrêté le 28 janvier 2019 et est actuellement détenu dans la prison centrale de haute sécurité de Kondengui, un lieu qui fait l'objet des critiques internationales pour ses conditions de détention et son surpeuplement. Son arrestation et les reports d'audience ultérieurs font partie d'une tendance beaucoup plus large à criminaliser la dissidence et à persécuter les ennemis présumés du président Biya.

De plus, M. Kamto n'est qu'un des prisonniers politiques parmi les centaines au Cameroun qui risquent bientôt la peine de mort, ce qui est révélateur d'une rapide restriction de l'espace de liberté de parole et de l'opposition politique(…)

(…)Comme vous avez servi au Cameroun plus tôt dans votre carrière, vous pouvez partager mon inquiétude quant à la trajectoire actuelle du pays avec l'insurrection dans la région anglophone, l'interdiction des manifestations publiques qui ont suivi l'élection imparfaite d'octobre 2018, ainsi que l'arrestation massive de manifestants et journalistes en janvier 2019. Je félicite l'Ambassadeur Barlerin pour son leadership face à ces problèmes en cette période difficile et espère que les États-Unis pourront travailler efficacement avec leurs partenaires au Cameroun, dans le reste de l'Afrique et en Europe pour assurer un meilleur avenir au peuple camerounais….

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur