Dschang - Célébration du 34e anniversaire du RDPC: Les sections RDPC de Menoua-Centre I ont pris part aux festivités du 24 mars 2019

https://cdn.237actu.com/Dschang - Célébration du 34e anniversaire du RDPC: Les sections RDPC de Menoua-Centre I ont pris part aux festivités du 24 mars 2019
Actu politique

Dschang - Célébration du 34e anniversaire du RDPC: Les sections RDPC de Menoua-Centre I ont pris part aux festivités du 24 mars 2019

« En ce moment, nous refaisons notre fichier interne avec sérénité. Nous n’avons aucune crainte, puisque ce sont des élections directes… »

Thomas Nguemo, président de la section de RDPC de Menoua-Centre I.

A l’occasion du trente-quatrième (34e) anniversaire de la création du RDPC, le dimanche 24 mars 2019, les militants des sections OJRDPC, OFRDPC et RDPC de Menoua-Centre I, se sont réunis en la maison de leur parti à Dschang, de 12 heures à 16 heures.

Les activités ont commencé par un mot de SM Beaudelaire Donfack, maire de la commune de Dschang. Brève et axée sur deux points, l’orateur a « inviter les militants à resserrer les rangs… », dans la préparation des joutes électorales à venir, en vue d’assurer aux listes des candidats de leur parti une victoire, claire et nette.

Auparavant, il a fustigé l’attitude « des camerounais de bord politiques opposés, et de mauvaise foi, qui tirent à boulets rouges » sur le RDPC. Une fois cette mise en condition des militants achevée, les medias ont été priés de se retirer pour la suite des travaux.

Et la presse a été admise à nouveau, pour suivre la lecture de la motion de soutien et de déférence, que la section a adressée à SE Paul Biya, président national du parti, chef de l’Etat. Il a aussi été question de la lecture intégrale du nom des camarades, qui ont mis la main dans la poche, pour transformer la journée de fête une réussite totale.

Du montant de ces contributions financières, l’assistance a retenu une somme cumulée légèrement supérieure à deux millions (2 016 600) Fcfa. Et quand les participants ont quitté la salle, qui n’avait pas réalisé son plein d’œuf habituel, certains cadres du parti se sont retirés, pour une séance de travail en comité restreint.

La fête a été présidée par Dr Jean-Pierre Fogui, président de la délégation permanente du comité central du RDPC, dans la Menoua. A ses côtés, l’on a pu observer quelques militants de marque, ainsi que des autorités administratives, tels : les présidents des sections OJRDPC, OFRDPC, RDPC ; le sénateur ; le député ; le recteur ; le sous-préfet, le préfet et sa suite…

Thomas Nguemo, le président de la section RDPC de Menoua-Centre I, a livré ses impressions à la presse, en quelques phrases.

Monsieur le président, que retenir au sortir de la rencontre de ce jour, quand on sait qu’à la dernière élection, le RDPC ne s’est pas bien comporté dans la section de Menoua-Centre I ?

Thomas Nguemo : Ce meeting était d’une très grande importance. Il a été question pour nous de redynamiser nos militants, et de les ramener à nous faire confiance comme par le passé. J’ai dit tout à l’heure que j’avais peur qu’on fasse ce meeting à la place des fêtes, sous des tribunes vides. Heureusement, tout c’est bien passé. Je ne peux pas dire que les gens ne sont pas venus. Ils ont répondu à l’appel. Et ils sont là. La preuve, les militants se sont cotisés financièrement, pour que la fête réussisse. Ce meeting nous a fait beaucoup d’honneur et de bien.

Comment le RDPC prépare-t-il les échéances électorales en vue ?

Thomas Nguemo : En ce moment, nous refaisons notre fichier interne dans la sérénité. Nous n’avons aucune crainte, puisque ce sont des élections directes. Nous avons juste besoin de correctement nettoyer notre fichier, en ne choisissant que des militants-candidats capables de faire honneur au parti, à travers la confiance totale qu’ils inspirent aux électeurs, de sorte que ceux-ci votent pour nos listes en temps opportun.

Redigé par: Roch Kenfack

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu