Cameroun : Roméo Dika « crache » sur l’appel au pardon lancé par Paul Biya

https://cdn.237actu.com/Cameroun : Roméo Dika « crache » sur l’appel au pardon lancé par Paul Biya
Actualités

Cameroun : Roméo Dika « crache » sur l’appel au pardon lancé par Paul Biya

Roméo Dika, dans un sortie sur les réseaux sociaux manifeste ouvertement son mécontentement envers son parti le RDPC, et le régime du président Biya. L’artiste musicien fustige l’appel au" pardon" lancé par le chef de l’Etat et rappelle qu’au moment où ce dernier prenait le pouvoir en 1982, « le Kamerun avait 250 tribus , aujourd’hui il, il ne reste plus que deux tribus : La TRIBU des extrêmement PAUVRES». et celle "TRIBU des extrêmement RICHES »

Lisez plutôt…

Au Cameroun pour être reconnu, comme enfant de la république ,vous devez baisser la culotte pour qu’on vous casse le derrière! Ca fait 15 ans qu’on on veut nous imposer cela, nous devons délier les langues. J'ai cassé ma carrière d'artiste pour soutenir le Président Paul Biya...

Quel artiste s’est sacrifié dans ce RÉGIME comme je l’ai fait ? Aujourd’hui le président parle du "PARDON", Pardonner à qui? Pour quelles fautes? Il faudrait déjà que le gouvernement, la république nous présentent les contours et les éléments de ces fautes qui doivent mobiliser le PARDON des Kamerunais. Jusqu’à preuve de contraire, le discours que j’entends est celui d’un père au crépuscule d’un destin terrestre , qui veut bien que les choses n’échouent pas entre ses mains. Il est venu au pouvoir en 1982, le Kamerun avait 250 tribus , aujourd’hui il y’a 2 tribus, j’explique :

-"La TRIBU des extrêmements PAUVRES".

-"TRIBU des extrêmements RICHES".

De quel PARDON s’agit t’il? Quand un monsieur comme Grégoire OWONA dit à la télé: « Je ne suis pas pauvre », Son père était riche? Dans quelle entreprise travaillait il? Voilà les gens qui narguent les Kamerunais. Comment pardonner à des gens qui nous ont imposé leur mode de vie; pour qu’on te paye ton argent, que toi même tu as travaillé et injecté ; il faut liver ses FESSES dans les bureaux.

Alors, je ne suis pas un RAMASSEUR DE BALLES!!! Nous sommes restés dans le silence pendant des années. Que le Président BIYA sache que nous ne sommes pas en joie et que le moment est venu pour que nous puissions délier nos bouches. » ROMÉO NDUMBÈ DIKA (homme politique)

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu