Yaoundé : La mairie démolit l’immeuble de Saint Eloi Bidoung, le militant à la grosse gueule parle d’un règlement de comptes

Saint Eloi Bidoung

L’homme politique à la grosse gueule parle d’un règlement de comptes.

Saint Eloi Bidoung est sans voix. La Mairie de la ville de Yaoundé a opéré une opération de casses, dans la nuit du 2 décembre 2020, au quartier Melen situé dans l’arrondissement de Yaoundé 6e. Parmi les victimes, l’homme politique Saint Eloi Bidoung, apprend 237actu.com.

«Je suis parti de l’immeuble à 22h hier. Dès que je suis arrivé à la maison, on m’a rappelé à 23h pour me dire que les éléments de la mairie étaient là en train de vouloir casser le bâtiment. Je n’ai pas été notifié de quoi que ce soit. Quand je suis arrivé, ils avaient déjà cassé», relate l’ex-grand conseiller à la Communauté Urbaine de Yaoundé, Joint au téléphone par nos confrères de Royal FM.

L’ancien maire adjoint de la commune de Yaoundé 6e, exclu pour 36 mois du RDPC, pour indiscipline, bien connu pour ses tribunes au vitriol contre le régime, parle lui d’un acharnement contre sa personne. « Beaucoup de choses se disent, je suis tenté de croire qu’il s’agit de représailles par rapport à mes prises de position. Je suis le seul immeuble qui a été cassé pourtant, je ne suis pas plus proche de la route que les autres. J’ai respecté la distance nécessaire qui est de 7 mètres», déclare sur les ondes de la radio Saint Eloi Bidoung.

L’on apprend par ailleurs que la casse de l’immeuble a entraîné la mise au chômage de 22 personnes, qui étaient employés dans le restaurant de Saint Eloi Bidoung.