Dieudonné Essomba

C’est une tribune au vitriol contre les Ekang que vient de publier l’économiste et consultant Tv, Dieudonné Essomba.

Il s’en prend vertement à sa communauté d’origine et l’accuse de conspirer pour faire tomber l’empire de Jean Pierre Amougou Belinga. Sans mettre les gants, Dieudonné Essomba tire à boulet rouge sur ses « frères » qui selon lui n’ont jamais rien fait si ce n’est mettre les bâtons dans les roues de ceux qui réussissent. « Yaoundé en plein cœur, Ekang ne peut présenter aucune entreprise digne d’un originaire de cette communauté qui pourtant, se vante d’avoir le pouvoir ! Aucun hôtel, aucune boulangerie, aucune quincaillerie, aucune université ! Non, rien de tout cela ! Bien plus, ceux  qui s’y sont essayés ont été éliminé.C’est absolument hallucinant ! Et voici qu’un petit frère tente, par ses moyens propres et sans voler les ressources publiques de lever la tête, et immédiatement, il est devenu la bête à abattre ! », Fulmine Essomba.

 Voici son texte intégral

 Le grand biologiste russe Pavlov avait décrit le complexe qui porte son nom: la vue d’un stimulus déclenche chez le chien conditionné des salves de salive d’appétit.

Il en est ainsi des ennemis d’Amougou Belinga. La moindre voiture de police qui passe dans son-quartier, la moindre sirène qui traverse cette route centrale particulièrement fréquentée, le moindre groupe de policiers ou de militaires qui, (Inns le cadre de leur travail de routine, longe les rues ont une interprétation simple : l’arrestation d’Amougou Belinga ! Pas besoin de vérifications ! Rien à vérifier : c’est Amougou Belinga qui sera arrêté, car sa place est déjà confectionnée à Kondengui.

Eh oui ! Le désir de voir taire à jamais cet homme est tel que même les actes les plus anodins, les plus insignifiants sont interprétés comme le signe de son écroulement immédiat ! Dès lors, ce sont les hosannas à la gloire de la police et de la gendarmerie qui a mis fin aux activités d’un dangereux criminel ! Ce sont des commentaires à ne plus en finir avec des gens qui savent tout sur l’homme d’affaires et chef traditionnel, qui savent comment il a eu son argent, comment il fonctionne, comment il est marié, comment il vit, comment il va même aux toilettes !

C’est absolument hallucinant !

Mais c’est dans les réseaux sociaux qu’on trouve les formes les plus répugnantes de la haine, là où se mélangent dans un cocktail explosif la jalousie et le tribalisme ! Seulement, il faut raison garder ! Bien entendu, le Cameroun est la dictature tribale du vieux Boulou paresseux et fainéant, issu d’un peuple de prédateurs qui confisque le pouvoir ! Oui, peut-être ! Mais tout de même, de temps en temps, on lit la loi au Cameroun. Et cette loi, on la lira avec Amougou Belinga en lui montrant exactement ce qu’on lui reproche !

Et que lui reproche-t-on ?

Sa générosité ! L’élite politique Ekang lui reproche d’ouvrir les yeux aux Ekang, en leur montrant que le pouvoir ne se réduit pas à quelques strapontins ministériels pour lesquels ils sont prêts à sacrifier tout leur peuple ! On ne peut pas comprendre cette attitude autiste ! Mbida fut le premier chef du gouvernement du Cameroun, Aliidjo a succédé pendant 25 ans, et Biya est venu. Qui leur dit que Biya est éternel ? Forcément, quelqu’un d’autre viendra d’ailleurs et ne leur ménagera plus ces maigres strapontins pour lesquels ils sont prêts à tuer tout le monde ! Tous les hommes d’affaires Ekang ont été éliminés par ces gens !

Et la conséquence est là, visible pour tout le monde ! Yaoundé en plein cœur Ekang ne peut présenter aucune entreprise digne d’un originaire de cette communauté qui pourtant, se vante d’avoir le pouvoir ! Aucun hôtel, aucune boulangerie, aucune quincaillerie, aucune université ! Non, rien de tout cela ! Bien plus, ceux qui s’y sont essayés ont été éliminé? par cet Etat, sous des prétextes divers ! T. Bella, Onobiono, Ndi Samba, Paul Ambassa, etc. C’est absolument hallucinant ! Et voici qu’un petit frère tente, par ses moyens propres et sans voler les ressources publiques de lever la tête, et immédiatement, il est devenu la bête à abattre !

C’est comment ça ? C’est la malédiction ?

La seule chaîne de télévision qui a pu faire front aux agressions ethnofas-cistes qui présentaient Biya comme un moribond, agressé en Europe comme un vulgaire voleur, qui a neutralisé des insurrections préparées pour voler la victoire aux élections, c’est Vision 4 d’Amougou Belinga !

La seule université, la seule institution bancaire qui fait encore la fierté de cette communauté, c’est Amougou Belinga ! Un petit cactus d’investissement Ekang dans un désert immense ! Et c’est cela qu’il faut tuer ! Mais les autres, que lui reprochent-ils ? La réussite ! Oui, la réussite qui dément l’image d’Epinal d’un peuple d’incapables qu’on a rattachée aux Ekang, un peuple versé dans la jouissance et qui ne peut réussir qu’en vivant aux basques de l’Etat I

Incroyable !

Ceux-là même qui ne peuvent pas vivre sans l’Etat, qui sont des pupilles de l’Etat dont ils ont la mission de recycler les déprédations, ceux-là osent accuser les autres ! Les 156 milliards qu’on distribue chaque année et en toute légalité au secteur privé, en monnaie sonnante et trébuchante et sans contrepartie, qui les prend ? Et les exonérations diverses, les subventions qu’on négocie, les marchés publics fixés à des montants exorbitants, qui en bénéficient ? Les Ekang bénéficient de combien dans ces ressources publiques ? On veut nous, dire quoi là ? Qu’est-ce que les gens veulent ? Qu’on organise une vraie conférence nationale pour mettre les points sur les « i » ? Afin que chaque peuple assume sa responsabilité dans la situation du Cameroun ? Allons-y à la conférence nationale ! Et s’ils ne veulent pas y aller, moi je vais ouvrir cette conférence nationale sur mon mur, en établissant la vérité des chiffres, que personne au monde ne peut contester!

Mais il y a aussi les médias ! Certains groupes savent bien le rôle central que jouent les médias à notre époque dans la conquête du pouvoir. Et ces groupes malveillants n’ont jamais avalé la présence d’un média capable de détricoter leurs mensonges comme Vision 4. Lèurs accusations compulsives de tribalisme et de génocide pour cette chaîne ne sont qu’une ruse victimaire pour masquer les intentions malveillantes et les projets de génocide bien réel qu’ils projettent sur les autres et qu’ils réaliseraient si l’occasion leur était donnée, afin de s’approprier leurs espaces vitaux.

La suspension temporaire de Vision 4 qu’ils accueillent avec des hosannas leur donne la latitude de frapper lâchement, et de diffuser sans opposition leur idéologie suprématiste. Une situation de monopole dont ils raffolent, car incapables de mener un combat loyal. Amougou Belinga n’a rien fait à personne ! On le déteste parce que c’est un Ekang vaillant qui nous ouvre les yeux ! Il nous dit : « voici ce qu’il faut faire » ! Et notre élite ne l’avale pas, parce que c’est un homme honnête et vrai ! Et comme on dit chez nous, le fusil du Beti ne regarde jamais devant, là où il y a l’ennemi mais seulement derrière, là où se trouve le frère ! Quant aux autres, qu’ils ne croient pas que les Ekang sont si vulnérables au motif que leur élite n’a pas la tête ! Si vous attaquez ce peuple, même avec la complicité de leur élite, il peut vous montrer une face à laquelle vous ne vous y attendiez pas.

Amougou Belinga n’a rien fait

Et n’ayant absolument rien fait, il continuera sur sa lancée, avec certes des impondérables liés à la vie d’un homme d’affaires, mais dont il sortira, plus résolu et plus fort que jamais ! Que la racaille cesse de salivez sur la perspective de son arrestation ! Il ne sera pas arrêté, car il n’a rien fait !

 

 

 

 

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur